Pâte de coings-pâte de fruits

Le coing est un fruit d’automne qui se conserve longtemps. La pleine saison de la dégustation du coing est d’octobre à décembre.

Pour le choisir, il faut savoir que le coing est mûr lorsqu’il dégage un parfum agréable et que sa peau est bien jaune, avec un fin duvet qui s’en va facilement en frottant. Prenez le bien ferme et intact.

Pour le conserver, mettez le dans un endroit frais et aéré. Il se garde ainsi plusieurs semaines.

 Le coing est particulièrement riche en fibres, davantage que la plupart des autres fruits, et cette forte teneur participe à la bonne régulation du transit intestinal. Les tanins et la pectine exercent une action protectrice sur la muqueuse des intestins et présentent des propriétés antidiarrhéiques.

C’est un fruit que l’on consomme toujours cuit car cru, sa chair est très âpre. On en fait de délicieuses confitures et gelées car c’est un fruit très riche en pectine. On en fait aussi une pâte de fruits que l’on appelle aussi « cotignac ». La pâte de coing est la meilleure recette pour apprécier le goût du coing . Cette pâte se conserve des mois dans une boite de métal garnie de papier blanc et fait partie de nos 13 desserts traditionnels de Noël.

On peut préparer des pâtes de fruits avec d’autres fruits que le coing, surtout des fruits parfumés et riches en pectine. Les fruits qui se prêtent le mieux à ce genre de préparation sont les coings, les pommes, les abricots, les groseilles, les cassis, les framboises.

Le procédé est toujours le même. Il consiste à cuire d’abord les fruits, à les réduire en purée, puis à leur faire perdre par évaporation toutes l’eau qu’ils contiennent.

Ingrédients:

  • coings
  • sucre semoule ou éventuellement sucre pour confiture contenant de la pectine.

temps de préparation: environ une heure et quart et prévoir 3 à 4 jours pour le séchage

Préparation de la recette:

Prenez des coings bien mûrs, lavez-les, coupez-les en quartiers et mettez-les dans une casserole. Couvrez tout juste d’eau et mettez à cuire jusqu’à ce qu’ils soient tendres.

Passez-les alors au tamis de crin, ou au moulin à légumes (la fameuse moulinette!).

Pesez la purée de fruit obtenue et ajoutez-lui autant de sucre. Vous pouvez prendre du sucre semoule simple ou prendre du sucre spécial confiture dans lequel on a ajouté de la pectine, cela facilitera la prise.Vous pouvez ajouter du sucre vanillé pour plus de goût. Certains à ce stade ajoutent un petit morceau de beurre (environ 30 g pour un kilo de fruits).

Mélangez soigneusement.

Remettez le tout dans la casserole, sur le feu. Faire recuire en travaillant avec la spatule en tournant sans discontinuer jusqu’à ce que la pâte se détache de la casserole. Il faut compter une bonne demi-heure de cuisson.

Prenez une cuillerée de pâte avec la spatule et secouez-la: si la pâte est suffisamment cuite, elle se détachera en une seule masse.

Versez la pâte de fruits chaude dans un moule rectangulaire tapissé de papier cuisson huilé.(genre plat à four)

Laissez refroidir et sécher dans un endroit sec et frais pendant plusieurs jours (environ quatre)

Démoulez sur une planche saupoudrée de sucre

Découpez en morceaux de la forme que vous souhaitez (carrés, losanges, coeurs, ronds, barres) au couteau ou avec un découpoir à caramel.

Roulez ces morceaux dans le sucre cristallisé.

Placez ces pâtes de fruits dans une boîte de métal garnie de papier. Elles se conservent plusieurs mois.

0 commentaires “Pâte de coings-pâte de fruitsDonnez votre opinion →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *